Le Nubax est-il dangereux en cas de cruralgie ?

Le Nubax : un danger potentiel en cas de cruralgie ?

La cruralgie est l’inflammation du nerf crural (passant dans la cuisse) provoquée par la compression ou le blocage de ce nerf. Appareil de décompression vertébrale, le Nubax est-il déconseillé aux patients atteints de cruralgie ? Nubax : danger ? Nous avons fait le point.

Cruralgie : définition et traitement

Pour rappel, la cruralgie ou névralgie crurale correspond à l’inflammation du nerf crural, à ne pas confondre avec le nerf sciatique. La douleur liée à la cruralgie se fait sentir en bas du dos, sur la face antérieure de la cuisse et peut irradier au niveau du fessier. En général, les fonctions motrices sont atteintes, notamment au niveau du quadriceps.

La prise en charge médicale de la cruralgie s’articule autour de trois aspects principaux :

  • Le repos
  • La kinésithérapie ou ostéopathie
  • La prise de médicaments type anti-inflammatoires ou antalgiques
  • L’utilisation de médecines « douces » comme l’acupression ou l’acupuncture

Si votre état de santé ne s’est pas amélioré après l’action combinée de l’ensemble de ces méthodes, des examens complémentaires (scanner, IRM) sont prescrits par le corps médical.

Découvrir le Nubax

Nubax : dangereux en cas de cruralgie ?

Qu’est-ce que le Nubax ? Vous ne connaissez peut-être pas encore cet appareil, qui connaît un succès grandissant. Le Nubax permet de reproduire seul une manipulation réalisée par les kinésithérapeutes et les ostéopathes dans leur cabinet. Il s’agit de la décompression vertébrale ou traction, un étirement des vertèbres par l’apposition d’une force inverse à la gravité. Une utilisation régulière de cette machine permet de soulager les douleurs vertébrales et d’apaiser durablement les maux de dos chroniques.

L’usage du Nubax est particulièrement recommandé si vous souffrez d’une hernie discale. En cas de cruralgie, il n’y a pas de danger à l’utiliser à priori. Son action peut permettre de soulager les douleurs dorsales causées par la cruralgie, elle-même découlant souvent d’une hernie discale.

Acupression : une méthode douce complémentaire pour la cruralgie

Pour traiter la cruralgie, la personne atteinte peut mettre en place différentes actions. Dans un premier temps, le repos est recommandé. Pour soulager rapidement la douleur, la prise d’anti-inflammatoires ou d’antalgiques peut être prescrite. Néanmoins, certaines personnes ne peuvent pas prendre ce type de médicaments pour cause d’intolérance, d’effets secondaires néfastes ou en cas de grossesse par exemple.

D’autres techniques alternatives douces ont des effets bénéfiques en cas de cruralgie. Par exemple, l’acupression, technique ancestrale issue de la médecine chinoise, peut apporter un mieux-être et de la détente.

En appuyant sur des points précis du corps, des tensions peuvent être dénouées. Des blocages et tensions accumulés peuvent même disparaître. Le nerf crural peut même parfois se débloquer grâce à cette méthode. Un moyen simple de profiter des bienfaits de ce procédé est d’utiliser un tapis d’acupression. Recouvert de picots placés de manière stratégique, ces matelas spécifiques entraînent la libération d’endorphine, une hormone anti-douleur très puissante. Le modèle Champ de Fleurs est l’un des tapis d’acupression les plus efficaces.

Sources :

Sciatique, cruralgie et canal lombaire droit [CHU-Rouen]
http://www.chu-rouen.fr/page/doc/DOC_39745