Névralgie crurale : Qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les causes ? Comment la traiter ?

Vous avez envie d’en savoir un peu plus sur le sujet de la hernie crurale, ou cruralgie, ou névralgie crurale ? Ça tombe bien, c’est tout le sujet de l’article que l’on vous propose de découvrir ci-dessous dès à présent.

On va commencer par une définition de la névralgie crurale et donc du nerf crural. Ensuite, on avancera dans les explications dans un guide qui se veut clair et simple, à la portée de tous.

La névralgie crurale : qu’est-ce que c’est ?

La névralgie crurale ou la cruralgie c’est l’affection qui désigne le fait que le nerf crural soit bloqué, coincé, quand vous avez un problème avec vos lombaires et vos disques intervertébraux.

On la reconnaît par un symptôme simple : la douleur sur le devant de la cuisse, ou dans la fesse. Mais souvent, les gens ont tendance à méconnaître la cruralgie et donc penser qu’ils ont une sciatique plutôt qu’une névralgie crurale. Mais pour les cruralgie symptômes sont parfois plus difficiles à cerner.

C’est souvent une douleur lancinante qui peut varier d’endroits (même si la cuisse est un élément commun). Pourquoi ? Car cela dépend du niveau du lombaire où le nerf crural est touché.

Mais dans l’idée, vous pouvez soit avoir mal dans la partie extérieure de la fesse, puis dans la cuisse, soit avoir plutôt mal dans la cuisse avec une douleur qui descend.

On vous propose d’en apprendre davantage ci-dessous sur le cruralgie et les causes.

Quelle est l’origine d’une cruralgie ?

  • Si vous avez un tassement des vertèbres lombaires et des disques intervertébraux, vous pouvez donc très bien avoir une cruralgie qui se déclenche.
  • En effet, le nerf crural, que l’on appelle parfois nerf fémoral, est un nerf qui passe sur le devant de la cuisse. Si vous avez mal, si vous avez une névralgie crurale, c’est que vous avez le nerf qui au niveau d’une vertèbre lombaire qui est compressé.

  • À la suite d’un accident et d’un traumatisme physiques, il est donc tout à fait possible que la cruralgie se déclenche.
  • En effet, vous pouvez déclencher un tassement des vertèbres, à un âge encore jeune et donc souffrir – malheureusement – d’une cruralgie. Et si on dit malheureusement, c’est aussi parce que c’est extrêmement douloureux et que les traitements ne sont pas vraiment pas efficaces (comme vous l’avez le voir ci-dessous).

  • Dans certains cas, fort heureusement rares, c’est un cancer – une tumeur – qui peut être à l’origine de votre compression du nerf crural.
    Aussi, vous comprenez donc qu’il est important de consulter un médecin si jamais vous avez une douleur et une souffrance récurrente et que vous avez du mal à expliquer. Et ce, surtout, si vous avoir le profil. Une femme de plus de 50 ans, une personne qui a eu un accident ou encore si vous avez une douleur vraiment vive.

Comment soigner une cruralgie ?

  • Il n’y a pas à proprement parler de traitement définitif et sûr pour venir à bout d’une cruralgie. Aussi, on va commencer par vous recommander de vous reposer et de rester immobile le plus possible.
  • En tout cas, le temps que la crise passe et que la douleur diminue.

  • Certains médecins vont vous prescrire des anti-douleurs comme notamment des anti-inflammatoires mais cela ne fera effet que de façon tout à fait limitée, sachez-le.
  • En effet, vous allez avoir un effet immédiat qui va soulager la douleur. Cette impression de vous prendre des décharges électriques que vous vous prenez. Mais la cruralgie en elle-même est toujours là.

  • L’opération ou les massages ?
  • Si vous avez envie de réduire considérablement la douleur, sachez qu’il est alors possible de faire appel à des massages avec un bon kinésithérapeute. C’est une bonne option dans la mesure où l’on sait que les résultats obtenus sur la cruralgie cuisse sont assez incertains avec une intervention chirurgicale. Cela n’en vaut donc pas vraiment la peine. Aussi, à vous de voir ce que vous souhaitez faire. Mais en réalité, il est davantage possible de limiter voire même d’adoucir les névralgie crurale symptômes plutôt de les éliminer.

En conclusion, la cruralgie ou névralgie crurale est une affection grave et surtout handicapante.